Mardi 11 décembre 2018

Actualités
Nouveautés
Cyrano raconte Savinien
Roxane et les autres
Le siècle de Cyrano
Rostand raconte Cyrano
Coquelin, le 1er Cyrano
Edmond Rostand 2018
Sur scènes et sur écrans
Cyrano en 1001 images
Promenades imaginaires
Les films de cape et d'épée
Vos contributions
Les traductions
La bibliographie
La CD et vidéothèque
La boutique de Ragueneau
Musée Cyrano(s) de Bergerac
Quiz
La lettre de Cyrano
Recevez toute l'actualité de Cyrano par e-mail : spectacles, éditions, nouveautés, découvertes ...
Abonnez-vous gratuitement !





Cyrano de retour sur les planches du Français

Cyrano retrouve la maison de Molière dans une mise en scène de Denis Podalydès avec Michel Vuillermoz.


Quarante-deux ans que Cyrano n'avait pas été joué au Français ! C'était en 1964, avec Jean Piat - qui aujourd'hui joue encore régulièrement une très jolie adaptation à trois personnages. Certes, en 1976, les Comédiens-Français avec, en alternance dans le rôle titre, Jacques Destoop, Alain Pralon et Jacques Toja, avaient joué Cyrano, mais c'était au Palais des Congrès de Paris, pendant les travaux de rénovation de la maison de Molière. La mise en scène était celle de Jacques Charron, adaptée au lieu par Jean-Paul Roussillon.

Cette fois, c'est Denis Podalydès qui dirigera les comédiens dans une mise en scène toute nouvelle. Voici ce qu'il écrit sur la page du site du Français qui annonce le spectacle :

« Silence ! / Hi han ! Bêê ! Ouah ! Ouah ! Cocorico ! » Ou encore : « Orangeade ? / Fi ! / lait ? / Pouah ! / Rivesalte ? / Halte. » Dans et par Cyrano de Bergerac, Rostand assassine ? essorille et désentripaille ? l'alexandrin au théâtre. Hormis lui, plus personne n'écrira dans cette forme, avec bonheur, pour la scène. Meurt et s'emporte, avec le panache de Cyrano, une tradition entière. Jubilatoire décadence ! Quelles funérailles ! quelle fête ! On a dénié cependant toute dignité littéraire à cette oeuvre. On n'en mesurait ni l'ironie ni la poésie : une poésie de théâtre, pleine d'effets, de malice, et d'énergie - à l'exemple du quatrième acte de Ruy Blas - où l'alexandrin saisit dans ses filets des matières hétéroclites, bariolées, paradoxales, à l'image de l'être hybride Christian - Cyrano, chimère et grand amour de Roxane. Ce festin joyeux et crépusculaire rencontre un triomphe inouï. Toute une France croit s'y reconnaître. Rostand n'y comprend rien. La veille de la première, il pleure dans les bras de Coquelin, créateur du rôle : « Pardonnez-moi, mon ami, de vous avoir entraîné dans cette aventure désastreuse. » Cet émouvant manque de flair montre que rien n'était calculé, programmé, ni tout à fait conscient dans cette ?uvre. Un songe de Don Quichotte. De Guiche demande à Cyrano s'il connaît ce dernier: « Oui, je l'ai lu / Et me découvre au nom de cet hurluberlu. »

Denis Podalydès, sociétaire honoraire de la Comédie-Française, metteur en scène.


MICHEL VUILLERMOZ
C'est lors des répétitions de La Forêt d'Alexandre Ostrovski, à l'affiche cette saison au Français, que le metteur en scène Piotr Fomenko aurait suggéré à Denis Podalydès de monter un nouveau Cyrano avec Michel Vuillermoz. En effet, dans La Forêt, il campe, avec une magnifique conviction, le personnage d'Infortunatov, cousin pas très éloigné de Cyrano ou du capitaine Fracasse qui, comme eux, marche sans rien sur (lui) qui ne reluise / Empanaché d'indépendance et de franchise.

Au printemps dernier, Michel Vuillermoz a commencé à s'approcher du personnage, non du Cyrano de Rostand, mais de Savinien, en donnant une lecture de quelques unes de ses Lettres dans la petite salle du Français au Carrousel. Jolie manière d'aller à la rencontre de notre Philosophe, physicien, rimeur, bretteur, musicien et voyageur aérien...

Rendez-vous dans quelques mois, le 27 mai 2006, dans la salle Richelieu. www.cyranodebergerac.fr sera au premières loges, déjà certains que nous pourrons, comme d'Artagnan, nous exclamer : C'est tout à fait très bien, et je crois m'y connaître ; / J'ai du reste exprimé ma joie en trépignant !...

Mais, pour le moment, si nous trépignons, c'est d'impatience...


FRANCE


  Auteur

 Thomas SERTILLANGES

Thomas SERTILLANGES

Lui écrire


Publié le 25 / 06 / 2006.

  Lien(s)

»  Comédie-Française

»  Denis Podalydès

»  Michel Vuillermoz

»  Une critique du "Monde"


  Outils

  Imprimer       Envoyer


  Toutes les actualités


  Publicité



© 2005-2018 Atelier Thomas Sertillanges  |  A propos du copyright  |  Liens  |  Contact

Ce site est en constante évolution, au fur et á mesure de mes découvertes, ou des vôtres.
Toute information ou contribution nouvelle sera la bienvenue. Merci d'avance.