Lundi 18 juin 2018

Actualités
Nouveautés
Cyrano raconte Savinien
Roxane et les autres
Le siècle de Cyrano
Rostand raconte Cyrano
Coquelin, le 1er Cyrano
Edmond Rostand 2018
Sur scènes et sur écrans
Cyrano en 1001 images
Promenades imaginaires
Les films de cape et d'épée
Vos contributions
Les traductions
La bibliographie
La CD et vidéothèque
La boutique de Ragueneau
Musée Cyrano(s) de Bergerac
Quiz
La lettre de Cyrano
Recevez toute l'actualité de Cyrano par e-mail : spectacles, éditions, nouveautés, découvertes ...
Abonnez-vous gratuitement !





Aurélie Filippetti, Femme politique
Aurélie Filippetti, Femme politique :

« J'ai jouĂ© Cyrano »

Quand j'étais au lycée, quand j'ai passé mon bac, j'ai joué Cyrano et c'est un bon souvenir. J'ai toujours beaucoup aimé le théâtre et le personnage de Cyrano est tellement romantique.... Ma réplique préférée ?  "Ne pas monter bien haut peut-être, mais tout seul".

Interview par Christophe Jakubyszyn pour TF1 et Closer, 29 juin 2015



Jacques Weber, comédien
Jacques Weber, comédien :

« Quand je regarde ma carrière, je n'ai pas de fiertĂ©, Ă  part celle d'avoir Ă©tĂ© Cyrano de Bergerac.  »



Edmond Rostand, Ă©crivain
Edmond Rostand, Ă©crivain :

« C'est Ă  l'âme de Cyrano que je voulais dĂ©dier ce poème. Mais puisqu'elle a passĂ© en vous, Coquelin, c'est Ă  vous que je le dĂ©die. »



Denis Podalydès, comédien, sociétaire de la Comédie-Française
Denis Podalydès, comédien, sociétaire de la Comédie-Française :

« Cyrano est un rĂŞve de théâtre total, un mĂ©lange des arts et des genres : opĂ©ra bouffe, tragĂ©die, drame romantique, poĂ©sie symboliste, farce moliĂ©resque. »

Cité dans le programme de la Comédie-Française, saison 2009-2010.



Philippe Caroit, Comédien

© TF1
Philippe Caroit, Comédien :

« Pièce complète, drĂ´le et Ă©mouvante, mettant en scène un personnage hors norme et charismatique, la pièce d'Edmond de Rostand me fascine depuis toujours ! »

Comme tout comédien, je rêve de jouer dans Cyrano de Bergerac. Pièce complète, drôle et émouvante, mettant en scène un personnage hors norme et charismatique, la pièce d'Edmond de Rostand me fascine depuis toujours !


Interview de  Fabrice Staal du 21 janvier 2008 pour http://tuner.be




Muriel Mayette, comédienne, administratrice de la Comédie-Française

© J. Foley/Opale
Muriel Mayette, comédienne, administratrice de la Comédie-Française :

« Si je voulais, je pourrais remplir la salle Richelieu en proposant Cyrano de Bergerac pendant six mois, mais cela n'honorerait pas mon souci pĂ©dagogique et culturel. »

Interview sur sa politique culturelle et Ă©conomique du 16/11/07 dans La Croix.



Francis Weber, auteur dramatique et réalisateur
Francis Weber, auteur dramatique et réalisateur :

« Mon personnage prĂ©fĂ©rĂ© ? Cyrano ! »

Pour cet habitué au succès, un seul héros, Cyrano !

Ses réponses au "questionnaire de Proust"

Source photo : PQR Voix du Nord



Michel Vuillermoz, comédien, sociétaire de la Comédie-Française
Michel Vuillermoz, comédien, sociétaire de la Comédie-Française :

« Le rĂ´le est Ă©crasant, mais c'est la plus belle partition dont un comĂ©dien puisse rĂŞver. Il faut jouer sur tous les registres pendant presque trois heures. »

Interview dans La Croix du 13 mai 2007.

Ironie du sort, l'acteur avoue qu'il était complexé par son physique lorsqu'il était apprenti comédien : "Je ne jouais jamais de profil, mais toujours de face ou de dos : je trouvais notamment mon nez démesurément grand..."




Italo Calvino, Ă©crivain et critique italien
Italo Calvino, Ă©crivain et critique italien :

« Le spadassin belliqueux de Rostand Ă©tait en rĂ©alitĂ© un adepte du « Faites l'amour, pas la guerre » »




« Cyrano sur la lune »,
dans Pourquoi lire les classiques ?,
Paris, Seuil, 1993



Jules Lemaître, poète et critique littéraire

Revue des Deux Mondes, 1er février 1898
Jules Lemaître, poète et critique littéraire :

« La pièce de Monsieur Rostand n'est pas seulement dĂ©licieuse : elle a eu l'esprit de venir Ă  propos »


« J'aurai le courage ingrat de considérer Cyrano comme un événement merveilleux sans doute, mais non pas, à proprement parler, surnaturel. La pièce de M. Rostand n'est pas seulement délicieuse : elle a eu l'esprit de venir à propos. »

Revue des Deux Mondes,
1er février 1898


Elu à l'Académie Française le 20 juin 1895, au fauteuil 20

Officier de la Légion d'honneur (1858-1914)



Pierre Citti, enseignant et critique
Pierre Citti, enseignant et critique :

« Trois jubilantes victoires »



« En 1897 et à chaque reprise, le triomphe de Cyrano réunit trois jubilantes victoires : celle de la poésie, celle du jeu et celle de l'individualisme héroïque - et sacrificiel. »


Préface pour Le Livre de Poche classique, 1990



Pierre Citti : Ancien élève de l'Ecole Normale Supérieure, docteur d'Etat et professeur de littérature française à l'université de Tours (en 1990) puis de Montpellier (en 1997).



Romain Rolland, romancier

1866-1944
Romain Rolland, romancier :

« A quoi pouvait rĂ©pondre, dans la rĂ©alitĂ©, l'absurde hĂ©roĂŻsme de Cyrano ? »



La Foire sur la place,
cinquième volume (sur 10) de la série des Jean-Christophe
 (1904-1912).
La phrase est prononcé par le héros, Christophe, de nationalité allemande.


Prix Nobel de littérature 1915



Pierre Brisson, journaliste

1896-1964
Pierre Brisson, journaliste :

« Un mariage d'amour entre le coeur et l'artifice »


Le Figaro, 25 décembre 1938

Pierre Brisson est le petit-fils du célèbre critique dramatique Francisque Sarcey.



Colette Godard, critique dramatique :

« Un homme vulnĂ©rable et secret »



« Cyrano n'est plus un Zorro qui fait rire, c'est un homme vulnérable et secret. »


(A l'occasion de la reprise de Cyrano au Mogador dans la mise en scène de Savary)



Jacques Lorcey, acteur, metteur en scène et historien du théâtre français

Né le 6 mai 1938
Jacques Lorcey, acteur, metteur en scène et historien du théâtre français :

« Cyrano remet en cause un certain ordre basĂ© sur les fausses valeurs, qu'elles soient matĂ©rielles, sociales, intellectuelles ou sentimentales... »



« A tout instant, Cyrano remet en cause un certain ordre basé sur les fausses valeurs, qu'elles soient matérielles, sociales, intellectuelles ou sentimentales...  »

Edmond Rostand, tome 1, Cyrano - L'Aiglon, (1868-1900), 2004 ;
page 342-343



Thierry Maulnier, journaliste et Ă©crivain
Thierry Maulnier, journaliste et Ă©crivain :

« Quelle admirable cuisine ! »


Journal Combat, 28-29 janvier 1956

Thierry Maulnier, de son vrai nom, Jacques Talagrand (1909 - 1988), est un journaliste, essayiste, critique littéraire et auteur dramatique français. Elu à l'Académie française en 1964, au fauteuil 20.



Jean Rostand, fils d'Edmond Rostand

1894-1977
Jean Rostand, fils d'Edmond Rostand :

« Mon père voyait Cyrano comme une symphonie. »

Entretien avec des journalistes, 24 septembre 1970

Jean Rostand est biologiste, romancier et, comme son père et son grand-père avant lui, académicien.



Jaromir Janacek, metteur en scène :

« Il faut revenir Ă  Cyrano tous les dix ans, car ça nettoie l'âme. »



Edmond Rostand, Ă©crivain

1868-1918
Edmond Rostand, Ă©crivain :

« Ce sera le plus beau four de l'annĂ©e ! »


La veille de la Première, à ses amis.



André Antoine, fondateur du Théâtre Libre
André Antoine, fondateur du Théâtre Libre :

« Cyrano Ă©tait un chef-d'oeuvre de la plus pure lignĂ©e classique, par le sujet, la construction et le verbe. »

André Antoine (1858-1943) est considéré comme l'inventeur de la mise en scène moderne.



Constant Coquelin, acteur
Constant Coquelin, acteur :

« Je ne crois pas qu'il existe une pièce mieux composĂ©e que Cyrano. »



Réponse à Félix Faure, Président de la République Française, lors de la représentation du 6 janvier 1898.

(Cité par Pierre Apesteguy, La Vie profonde de Edmond Rostand, 1928)



GĂ©rard Depardieu, acteur
GĂ©rard Depardieu, acteur :

« Grâce Ă  vous un grand film est passĂ© dans ma vie. »

Extrait du dossier de presse



Jean-Paul Rappeneau, cinéaste
Jean-Paul Rappeneau, cinéaste :

« La pièce d'Edmond Rostand rassemble en quelque sorte tous les artifices du théâtre. »

Jean-Paul Rappeneau et Jean-Claude Carrière, mars 1990,
Introduction au scénario adapté.



Jean-Marie Apostolidès, metteur en scène et auteur de théâtre
Jean-Marie Apostolidès, metteur en scène et auteur de théâtre :

« Cette oeuvre met en image les fondements imaginaires de la nation. »

Cyrano, qui fut tout et qui ne fut rien,
Les Impressions Nouvelles, 2006 ; p. 119



Claude Aziza, critique
Claude Aziza, critique :

« Cyrano de Bergerac est d'abord la tragĂ©die d'un homme seul. »

Claude Aziza, maître de conférences à la Sorbonne Nouvelle.
Les Clés de l'oeuvre de l'édition Pocket Classiques, 1998, page XIV.



Jérome Savary, metteur en scène

Né le 27 juin 1942
Jérome Savary, metteur en scène :

« Cyrano, c'est le Français qui la ramène, un bravache attendrissant, un homme libre. »

Dossier de presse pour sa mise en scène de 1983 au Théâtre Mogador



Jean-Paul Belmondo, comédien

Né le 9 avril 1933
Jean-Paul Belmondo, comédien :

« C'est un rĂ´le qui peut se jouer de diffĂ©rentes manières. »



Jean Marais, comédien

1913-1998
Jean Marais, comédien :

« On aimerait avoir le caractère de Cyrano. »



Willy de Spens, critique
Willy de Spens, critique :

« Ce n'est qu'un divertissement, prĂ©tendent les esprits chagrins [...] »

Ce n'est qu'un divertissement, prétendent les esprits chagrins [...] Mais c'est un beau divertissement.

Willy de Spens,
Préface de l'édition GF Flammarion, 1989, p. 26



Paul Valéry, poète
Paul Valéry, poète :

« [Edmond Rostand est] la queue de la comète romantique. »

Paul Valéry, Cahiers



Rosemonde Gérard, poète et femme d'Edmond Rostand

1871-1953
Rosemonde Gérard, poète et femme d'Edmond Rostand :

« On ne peut pas raconter Cyrano. »

Rosemonde Gérard,
Edmond Rostand, 1935, p. 26



Maurice Rostand, poète et fils d'Edmond Rostand :

« C'est une date de l'âme française ! »

Cyrano de Bergerac est bien autre chose qu'une comédie héroïque en cinq actes et en vers ! C'est une date de l'âme française !

Maurice Rostand,
Confessions d'un demi-siècle, 1948, p. 35



Maïté Dabadi, :

« Cyrano parle aux artistes comme aux amoureux. »

Maïté Dabadi,
Lettre à ma nièce sur Edmond Rostand, 1970, p. 51



Roland Petit, auteur de ballets
Roland Petit, auteur de ballets :

« Cyrano, au fond, c'est encore l'Ă©ternelle histoire. C'est encore Arlequin, Pierrot, Colombine... »

« Cyrano, au fond, c'est encore l'éternelle histoire. C'est encore Arlequin, Pierrot, Colombine... »

Roland Petit
Interview publiée dans Le Figaro littéraire du 4 avril 1959



Paul Y. Armand, journaliste :

« Lisez, relisez vingt fois Cyrano et vous en serez HEUREUX !  »

Paul Y. ARMAND,
Revue CPC - Cartes Postales et Collection,
n°178, février-mars 1998
(dossier de six pages)



Emile Ripert, Ă©crivain :

« Cyrano donnait au monde entier des leçons de gĂ©nĂ©rositĂ©. »

Emile Ripert
Edmond Rostand, 1968,
Hachette, p. 99



Jean-Baptiste Manuel, enseignant et auteur dramatique
Jean-Baptiste Manuel, enseignant et auteur dramatique :

« Cyrano, ecce actor. »

Rostand, Ecrivain imaginaire,
Essai, 2003, Atlantica



François Mauriac, écrivain

1885-1970
François Mauriac, écrivain :

« J'aurais eu honte d'ĂŞtre vu [...] Ă  Cyrano de Bergerac [...] puisque je n'y pouvais ĂŞtre que pour mon plaisir et que ce plaisir avait Ă©tĂ© jusqu'aux larmes... »


«
J'aurais eu honte d'être vu par nos cadets à Cyrano de Bergerac, un soir qui n'était pas un soir de gala et où j'étais sans excuse de me trouver, puisque je n'y pouvais être que pour mon plaisir et que ce plaisir avait été jusqu'aux larmes... »

François Mauriac, 70 ans
Le Figaro littéraire, 27 février 1964


Prix Nobel de Littérature, 1952



Henry Bergson, philosophe
Henry Bergson, philosophe :

« Ce n'est pas seulement [...] une richesse d'imagination et une puissance d'expression comme nous n'en avons pas eu d'exemple depuis Hugo : c'est ausi un certain idĂ©al de vie... »

Ce que j'admire le plus dans votre oeuvre, cher grand poète, ce n'est pas seulement ce qu'on y aperçoit d'abord, une richesse d'imagination et une puissance d'expression comme nous n'en avons pas eu d'exemple depuis Hugo : c'est aussi un certain idéal de vie - à la fois héroïque et résigné - qui est répandu sur l'ensemble ou qui s'en dégage comme un parfum.

Henry Bergson, lettre à Edmond Rostand



Anthony Burgess, Ă©crivain
Anthony Burgess, Ă©crivain :

« Cyrano de Bergerac may not be the best play ever written [...] but Cyrano himself is surely one of the great characters of all drama... »

« Cyrano de Bergerac may not be the best play ever written [...] but Cyrano himself is surely one of the great characters of all drama, and he has qualities which ought to commend him to an age that appreciates the making of a style out of despair.»

Cyrano de Bergerac n'est peut-être pas la meilleure pièce jamais écrite [...] mais Cyrano lui-même est sûrement l'un des grands personnages de tout le théâtre, et il a les qualités qui doivent le recommander à un âge qui apprécie la fabrication d' un modèle hors du désespoir.

Anthony Burgess, 31 décembre 1970,
Préface de son texte adapté.



Emile Magne, Ă©crivain et critique :

« Cyrano de Bergerac, c'est une sĂ©duction simultanĂ©e de la vue et de l'ouĂŻe. C'est de la couleur et de l'harmonie. On y chercherait vainement autre chose. »

Le Cyrano de l'Histoire, les erreurs de documentation de Cyrano de Bergerac, 1898.
Préface de la deuxième édition, 1903



BĂ©atrix Dussane, actrice et journaliste
BĂ©atrix Dussane, actrice et journaliste :

« NĂ© d'une crise de dĂ©couragement »


« Cyrano est fils de Rostand et du Rostand de 96-97. C'est-à-dire que ce vaillant est fils d'un fragile, cet intrépide est fils d'un inquiet, cet enthousiasme est né d'une crise de découragement.»

Béatrix Dussane,
Les Annales, juin 1955 n° 56

Dussane était une femme exceptionnelle, je regrette de ne pas avoir été son élève. Ayant débuté à 15 ans (1903) comme pensionnaire de la Comédie-Française, dans le rôle de Toinette du Malade Imaginaire, elle a attendu, non sans impatience, 19 années avant d'être nommée Sociétaire. Elle fut aussi professeur au Conservatoire, écrivain et conférencière. A la radio, son émission hebdomadaire s'appelait : "Au jour et aux Lumières". La photographie de Béatrix Dussane est signée Laure Albin-Guillot, célèbre portraitiste de l'entre-deux guerres.



Arthur Miller, dramaturge américain
Arthur Miller, dramaturge américain :

« J'aime Cyrano car je dĂ©teste le théâtre cĂ©rĂ©bral. »



LĂ©on Daudet, journaliste

1867 - 1924, fils d'Alphonse.
LĂ©on Daudet, journaliste :

« Le chef-d'oeuvre de l'enfantillage et de la convention »



Jacques Lorcey, acteur, metteur en scène et historien du théâtre français

Né le 6 mai 1938
Jacques Lorcey, acteur, metteur en scène et historien du théâtre français :

« RĂŞve ou conte de fĂ©es... »

« Rêve ou conte de fées, jeu littéraire, séance de psychanalyses, orgie gargantuesque, drame intemporel, divertissement superbe, ou reconstitution historique, Cyrano de Bergerac est tout cela - et bien plus encore.»

Edmond Rostand, tome 1, Cyrano - L'Aiglon, (1868-1900), 2004 ;
page 349



Fernand Gregh, poète et critique

1873-1960
Fernand Gregh, poète et critique :

« Jamais pièce de théâtre n'a Ă©tĂ© mieux faite pour rĂ©ussir »


Élu en 1953 au fauteuil 19 de L'Académie Française

Poète, critique littéraire, historien de la littérature



Emile Magne, Ă©crivain et critique :

« Il y avait un peu de Cyrano dans Verlaine, le fantasque, le sceptique, l'Ă©motif et le mystique... »

Il y avait un peu de Cyrano dans Verlaine, le fantasque, le sceptique, l'émotif et le mystique : des sentiments en désaccord et toujours s'accordant ; puis une pointe de finesse triste, un peu d'égarement, un peu de misanthropie [...].

Les Erreurs de documentation de Cyrano,
après avoir cité le poème du "Pauvre Gaspard", de Verlaine.



Madame la Baronne de Staffe, Ă©crivain

1845-1911
Madame la Baronne de Staffe, Ă©crivain :

« Allez applaudir Cyrano, et vous verrez comment Ă©lever vos fils ! »


Née Blanche (Augustine Angèle) Soyer, Madame la Baronne reste célèbre pour son manuel de Règles de savoir-vivre, 1891.




Jules Romains, Ă©crivain

1885-1972
Jules Romains, Ă©crivain :

« C'est un prodige unique... »


« Ne perdez pas de vue que le Cyrano du regretté Edmond Rostand est, avec Les Chants de Maldoror et La saison en Enfer, le seul legs des générations précédentes que les nouveaux poètes acceptent et saluent avec dévotion. »



L'éternel créateur du Docteur Knock a  été élu en 1946 au fauteuil 12 de l'Académie Française.

Grand officier de la Légion d'honneur
Commandeur des Palmes académiques
Commandeur des Arts et des Lettres




Catulle Mendès, poète et écrivain

1841-1909
Catulle Mendès, poète et écrivain :

« Qui veut de la joie ? En voici Ă  profusion... »



Emile Faguet, Ă©crivain

1847 - 1916
Emile Faguet, Ă©crivain :

« Cyrano est comme une pièce qui aurait Ă©tĂ© Ă©crite [...] par Hugo en collaboration avec Musset. Elle a pris son rang dans le groupe des oeuvres qui ne peuvent pas pĂ©rir. »


« Cyrano de Bergerac
est comme une pièce qui aurait été écrite par Corneille en collaboration avec Théophile et Benserade ou par Hugo en collaboration avec Musset. Elle a pris son rang dans le groupe des œuvres qui ne peuvent pas périr. »

Emile Faguet, La Vie et l’œuvre d’Edmond Rostand, 1910


Elu en 1900 à l'Académie Française, fauteuil 3



Albert Thibaudet, critique littéraire

1874-1936
Albert Thibaudet, critique littéraire :

« Le théâtre en vers a eu, grâce Ă  lui [Edmond Rostand], de grandes funĂ©railles et des jeux funèbres somptueux. »

Albert THIBAUDET (Tournus 1874 - Genève 1936),
Histoire de la littérature française
, 1936.



RĂ©my de Gourmont, romancier

1858-1915
RĂ©my de Gourmont, romancier :

« Cyrano ne marque pas le commencement d'une nouvelle pĂ©riode ; elle marque la fin du cycle romantique. Cette pièce Ă©clatante est la dernière fusĂ©e d'un feu d'artifice. »

Cyrano ne marque pas le commencement d’une nouvelle période ; elle marque la fin du cycle romantique. Cette pièce éclatante est la dernière fusée d’un feu d’artifice.


Promenades littéraires I, 1904 ;
« Le bonheur littéraire : M. Edmond Rostand »



Autre citation du même auteur
 
« Rompant heureusement avec la manie des pièces à thèse, celle-ci ne veut rien prouver du tout (...). Depuis vingt ans et plus, quand on nous convie au théâtre, c'est pour entendre discuter sur un beau cas de divorce, sur les droits des enfants, de droit de l'Etat, l'avenir des sociétés, la cité future, sur le régime des hôpitaux ou celui des prisons. devant l'esprit et la bravoure de Cyrano, les spectateurs défiants se sont sentis renaître : au lieu des côtés dégoutants de la vie, on leur montrait les faces les plus brillantes, il était enfin question d'amour, d'héroïsme et de beauté. »



RĂ©my de Gourmont, romancier

1858-1915
RĂ©my de Gourmont, romancier :

« Rompant heureusement avec la manie des pièces Ă  thèse, celle-ci ne veut rien prouver du tout [...] Devant l'esprit et la bravoure de Cyrano, les spectateurs dĂ©fiants se sont sentis renaĂ®tre... »

 
« Rompant heureusement avec la manie des pièces à thèse, celle-ci ne veut rien prouver du tout (...). Depuis vingt ans et plus, quand on nous convie au théâtre, c'est pour entendre discuter sur un beau cas de divorce, sur les droits des enfants, de droit de l'Etat, l'avenir des sociétés, la cité future, sur le régime des hôpitaux ou celui des prisons. Devant l'esprit et la bravoure de Cyrano, les spectateurs défiants se sont sentis renaître : au lieu des côtés dégoutants de la vie, on leur montrait les faces les plus brillantes, il était enfin question d'amour, d'héroïsme et de beauté. »

Promenades littéraires I, 1904 ;
« Le bonheur littéraire : M. Edmond Rostand »




Georges Courteline, Ă©crivain

1858-1929
Georges Courteline, Ă©crivain :

« Ce n'est pas le succès, c'est le triomphe lui-mĂŞme. »

« C’est prodigieux, vraiment, et ce matin je suis encore tout ébloui de cet éblouissement. Ce n’est pas le succès, c’est le triomphe lui-même. J’en suis aussi heureux que vous et je pense que ce n’est pas peu dire. »

Télégramme à Rostand après la Première



Né à Tours le 25 juin 1858, décédé à Paris le 25 juin 1929, ce pourfendeur des ridicules de la petite bourgeoisie est décoré de la Légion d'honneur en 1899, puis élu à l'Académie Goncourt en 1926.

Courteline est inhumé aucimetière du Père-Lachaise. 



Nicolas Boileau, Ă©crivain

1636-1711
Nicolas Boileau, Ă©crivain :

« J'aime mieux Bergerac et sa burlesque audace Que ces vers oĂą Motin se morfond et nous glace. »

De l'art poétique,1674, Chant IV, vers 39-40.



Henry Bauër, écrivain et critique

1851-1915
Henry Bauër, écrivain et critique :

« Edmond Rostand dĂ©passe toute prĂ©vision. [...] »


Edmond Rostand dépasse toute prévision. Quel triomphe en une soirée ! Il a l'idée frappée dans le métal sonore de l'expression !



Marc Andry, Ă©crivain :

« Cyrano, un personnage burlesque, douloureux, qui rĂ©unirait les insolences de Figaro, la bravoure de d'Artagnan et le dĂ©sintĂ©ressement de Don CĂ©sar. Un Don Juan emprisonnĂ© dans la peau de Quasimodo. »



Jack London,  Ă©crivain

1876-1916
Jack London, Ă©crivain :

« Plusieurs passages de Cyrano semblent contenir mes propres pensĂ©es, mes propres sentiments. »

Dans une lettre à Cloudesley Johns, écrite en avril 1899



Jack London, de son vrai nom John Griffith Chaney est né à San Francisco, le 12 janvier 1876. Il s'est éteint le 22 novembre 1916, à Glen Allen, Californie Il est l'un des premiers écrivains américains à faire fortune de l'écriture.



Edmond Rostand, Ă©crivain
Edmond Rostand, Ă©crivain :

« Le panache, c'est l'esprit de la bravoure. »



Edouard Herriot, Ă©crivain et homme politique

1872-1957
Edouard Herriot, Ă©crivain et homme politique :

« Cyrano a Ă©tĂ© un moment de la Conscience nationale »



Fondateur de la section lyonnaise de la ligue des Droits de l’Homme.

Élu à l'Académie Française en 1946, au fauteuil 8.

Officier de la Légion d'honneur


 « En vérité, Édouard Herriot était un gros homme charmant. Son charme naissait de ce contraste entre la culture, tous les dons d’une intelligence royale et la ruse, disons la finesse, politicienne ». (François Mauriac, Bloc-notes)



François Périer, comédien

1919-2002
François Périer, comédien :

« Si un jour on ne joue plus Cyrano, c'est que le théâtre sera malade. »



GĂ©rard d'Hourville, Ă©crivain :

« A eux deux, Rostand et Cyrano de Bergerac, forment un illustre personnage, connu de la terre Ă  la lune, et que l'on n'a pas fini d'applaudir. »



Jérôme Savary, metteur en scène

Né le 27 juin 1942
Jérôme Savary, metteur en scène :

« La libertĂ©, voilĂ  pour moi le thème essentiel de Cyrano, libertĂ© jusqu'Ă  la mort. »



Jules Renard, Ă©crivain

1864-1910
Jules Renard, Ă©crivain :

« Ainsi il y a un chef d'oeuvre de plus au monde »

«Ainsi, il y a un chef d’œuvre de plus au monde. Réjouissons-nous. Reposons-nous. Flânons. Allons de théâtre à théâtre écouter les dernières niaiseries : nous sommes tranquilles. Quand il nous plaira nous retrouverons le chef d’œuvre. On peut s’y appuyer, s’y abriter.»


 



Rosemonde Gérard, poètesse

1871-1953
Rosemonde Gérard, poètesse :

« Chacune des pensĂ©es d'Edmond Rostand avait une rime, chacun de ses regards un reflet, chacune de ses actions un symbole. »



Jules Renard, Ă©crivain

1864-1910
Jules Renard, Ă©crivain :

« D'un seul coup de cothurne, Rostand a [...] remis debout l'art isolĂ© et magnifique »

« Cyrano, des fleurs, rien que des fleurs, mais toutes les fleurs à notre grand poète dramatique. On ne savait plus, on barbotait. L'invasion du socialisme au théâtre déroutait les plus indifférents. L'artiste devait-il donc s'occuper de ce qui ne le regardait pas ? [...] Aurions-nous des Musset économistes et des Marivaux apôtres ? D'un seul coup de cothurne, Rostand a repoussé ces ordures, et d'un seul coup, remis debout l'art isolé et magnifique.»




François Mauriac, écrivain

1885-1970
François Mauriac, écrivain :

« Ce qui m'est apparu, peut-ĂŞtre grâce Ă  Jean Piat, c'est que Cyrano n'a durĂ© que parce qu'il Ă©tait vrai, je veux dire ressemblant Ă  une part de nous-mĂŞmes »



F. Mauriac, Prix Nobel de Littérature, 1952



Jean-Paul Belmondo, comédien

Né le 9 avril 1933
Jean-Paul Belmondo, comédien :

« Cyrano de Bergerac, c'est une partie de moi-mĂŞme »

  Publicité



© 2005-2018 Atelier Thomas Sertillanges  |  A propos du copyright  |  Liens  |  Contact

Ce site est en constante évolution, au fur et á mesure de mes découvertes, ou des vôtres.
Toute information ou contribution nouvelle sera la bienvenue. Merci d'avance.