Lundi 24 avril 2017

Actualités
Nouveautés
Cyrano raconte Savinien
Roxane et les autres
Le siècle de Cyrano
Rostand raconte Cyrano
Coquelin, le 1er Cyrano
Edmond Rostand 2018
Sur scènes et sur écrans
Cyrano en 1001 images
Promenades imaginaires
Les films de cape et d'épée
Vos contributions
Les traductions
La bibliographie
La CD et vidéothèque
La boutique de Ragueneau
Musée Cyrano(s) de Bergerac
Quiz
La lettre de Cyrano
Recevez toute l'actualité de Cyrano par e-mail : spectacles, éditions, nouveautés, découvertes ...
Abonnez-vous gratuitement !





« Vendanges de Lune » à Monbazillac

Une affiche de Jean-Pierre Got

Jean-Pierre Got est affichiste. Recevant une commande d'affiche pour le château de Montbazillac, et choisissant pour porte-drapeau Cyrano lui-même, il réalise une belle synthèse entre créativité et connaissance de nos deux Cyrano.
A croire que notre héros est un de ses amis...



Créant des affiches commerciales pour les lointains vignobles de la Californie, il me semblait juste de pouvoir honorer aussi les vins de mon pays, de mon Bergerac natal.



L'affichiste publicitaire se doit d'observer une règle en trois points ; il lui faut ?Servir le produit?, ?Servir le spectateur? et, c'est le plus difficile, ?Servir le client? qui lui a confié la commande.



Ma chance fut de rencontrer M. Gilles Bartoszek, le directeur de la Cave Coopérative de Monbazillac qui me dit simplement : « Nous voulons communiquer sur le Château ».



Grâce à Dieu, mon client, technicien du vin, est aussi bibliophile : une dernière indication précieuse qui va guider ma recherche imaginative... et faciliter mon travail.



Monbazillac, c'est le Bergeracois... et Bergerac, pour le monde entier : c'est Cyrano ! Le personnage célèbre sera donc au centre de mon dessin, et tant pis pour les historiens qui s'affrontent sur ses origines !



On le sait, il y a ?deux? Cyrano et si l'écrivain-poète était effectivement d'une autre région, au théâtre, c'est un Périgordin qu'a voulu évoquer Edmond Rostand avec sa «verte douceur des soirs sur la Dordogne». Pourquoi ne pas essayer de restituer cette double identité ?



Le vin blanc de Monbazillac, ?l'ancêtre du Sauternes? est un vin connu dès le XVIIème. C'est un élément supplémentaire qui devrait m'aider dans la ?cohérence historique? de mon illustration.



Le monbazillac est produit à partir de la cueillette sélective des grains ?pourris? de la grappe. L'humidité automnale de la vallée de la Dordogne, associée aux dernières chaleurs, déclenche, avec les rosées matinales ce processus de maturation. A propos de rosée, Savinien Cyrano de Bergerac (1619-1655) écrivait dans L'autre Monde ou les Etats de l'Empire de la Lune :



«(...)succéda l'espérance de faire réussir un si beau voyage ; de sorte que je m'enfermai, pour en venir à bout, dans une maison de campagne assez écartée, où après avoir flatté mes rêveries de quelques moyens proportionnés à mon sujet, voici comme je me donnai au ciel. J'avais attaché autour de moi quantité de fioles pleines de rosée, sur lesquelles le soleil dardait ses rayons si violemment, que la chaleur qui les attirait, comme elle fait les plus grosses nuées, m'éleva si haut, qu'enfin je me trouvais au dessus de la moyenne région...»



Cyrano sur la Lune vendangeant la rosée : voilà l'idée ! Et cette « maison de campagne assez écartée », ce sera le Château d'où mon personnage prendra son envol.



Une affiche publicitaire, qui est vue de tous, doit apparaître simple, familiale, je veux dire compréhensible par tous. Mais elle n'interdit pas, bien au contraire, les interprétations de chacun ; c'est le devoir de l'affichiste que d'aider à l'imagination. Dans ce souci de simplicité et de clarté, les couleurs utilisées doivent être minimales. Trois, généralement, suffisent.



Cyrano sera vêtu de bleu, car c'est la couleur du rêve. Il a quitté la Terre, planète bleue. La teinte sera proche du lapiz lazuli, nuance qui fut très utilisée dans les tableaux du XVIIème siècle.



A cette couleur froide, j'opposerai un brun chaud, à la fois sanguine et brique, qui colorera les tuiles du château, le feutre du chapeau, la cape et le cuir des bottes.



Le jaune clair de ma « Lune des Vendanges éclairera la scène tandis que l'obscurité du Cosmos apportera un brin de mystère sidéral.



Le blanc du col et des gants fourniront le point visuel d'attraction qui dirigera le regard vers le sujet réel de la composition : le verre de vin de Monbazillac.



Blanc lui aussi, le panache que j'attacherai au feutre de mon héros, sera une plume d'oie... d'oie grasse, naturellement. Mon Cyrano de papier sera un ?littérateur gourmet?.



Pour la typographie, qui doit s'intégrer du mieux possible à l'ensemble, j'ai choisi des majuscules gothiques : anachronisme, certes, car le Château de Monbazillac est d'époque Renaissance. Mais il y a des conventions à respecter et les caractères gothiques sont spontanément associés aux Monuments historiques. Toutefois, afin de rendre le message plus facilement lisible, les mots ont été remaniés en italique.



Quant au médium utilisé, rehaussant la gouache, le pastel, avec son velouté et son effet vaporeux si particulier, devra donner à la composition unité et profondeur.



Et le nez de Cyrano ?



Il fallait à mon Cyrano un vrai nez gascon, fort, volontaire, vindicatif... et aérodynamique.



Enfin, mon personnage se devait aussi d'avoir vers le passant un regard complice, amical et généreux. Il lui offrira le verre de cette rosée qu'il vient de presser, comme le vigneron ?tire à la barrique? l'échantillon qu'il destine à son visiteur.



Mon affiche est prête.

A la lecture de L'Empire de la Lune, je découvre la phrase suivante :

«(...)de sorte que les yeux noyés dans ce grand astre, tantôt l'un le prenait pour une lucarne du ciel, par où l'on entrevoyait la gloire des bienheureux, tantôt un autre, persuadé des fables anciennes, s'imaginait que possible Bacchus tenait taverne la-haut au ciel, et qu'il avait pendu pour enseigne la lune...»



Finalement, cette affiche s'imposait.



© article paru dans Feuille de vigne juillet 2006





Page précédente Page suivante


FRANCE


  Auteur

Jean-Pierre Got

Jean-Pierre Got



  Lien(s)

»  Découvrez les affiches de Jean-Pierre Got


Publié le 11 / 01 / 2007.


  Outils

  Imprimer       Envoyer


  Retour


  Publicité



© 2005-2017 Atelier Thomas Sertillanges  |  A propos du copyright  |  Liens  |  Contact

Ce site est en constante évolution, au fur et á mesure de mes découvertes, ou des vôtres.
Toute information ou contribution nouvelle sera la bienvenue. Merci d'avance.