Vendredi 24 mars 2017

Actualités
Nouveautés
Cyrano raconte Savinien
Roxane et les autres
Le siècle de Cyrano
Rostand raconte Cyrano
Coquelin, le 1er Cyrano
Edmond Rostand 2018
Sur scènes et sur écrans
Cyrano en 1001 images
Promenades imaginaires
Les films de cape et d'épée
Vos contributions
Les traductions
La bibliographie
La CD et vidéothèque
La boutique de Ragueneau
Musée Cyrano(s) de Bergerac
Quiz
La lettre de Cyrano
Recevez toute l'actualité de Cyrano par e-mail : spectacles, éditions, nouveautés, découvertes ...
Abonnez-vous gratuitement !



Coquelin, le 1er Cyrano

Sonnet à Coquelin




Toi, tu poétisais. Ton geste avait du style.

Ta jambe était classique, et, lorsque tu marchais,

C'était Molière ; et quand tu courais, Beaumarchais ;

Quand tu sautais, Regnard ; quand tu dansais, Banville.



Toi, tu croyais ! Ton coeur, sans réticence vile,

Chanta loyalement sous tous les grands archets !

Tu gardais de la scène où tu t'empanachais

Une provision de fierté pour la ville !



Ceux-là savent comment aux puissants étonnés

On répond : « Non monsieur ! « en relevant le nez,

Qui purent, Coquelin, te voir jouer ? et rire.



Toi, tu jouas ta vie et tu vécus tes jeux ;

Et le rôle où sonna le mieux ta voix de cuivre

Fut celui d'honnête homme et d'ami courageux.



Edmond Rostand



Page précédente Page suivante


  Galerie






Publié le 14 / 04 / 2005.


  Outils

  Imprimer       Envoyer


  Retour


  Publicité



© 2005-2017 Atelier Thomas Sertillanges  |  A propos du copyright  |  Liens  |  Contact

Ce site est en constante évolution, au fur et á mesure de mes découvertes, ou des vôtres.
Toute information ou contribution nouvelle sera la bienvenue. Merci d'avance.