Mardi 19 novembre 2019

Actualités
Nouveautés
Cyrano raconte Savinien
Roxane et les autres
Le siècle de Cyrano
Rostand raconte Cyrano
Coquelin, le 1er Cyrano
Edmond Rostand 2018
Sur scènes et sur écrans
Cyrano en 1001 images
Promenades imaginaires
Les films de cape et d'épée
Vos contributions
Les traductions
La bibliographie
La CD et vidéothèque
La boutique de Ragueneau
Musée Cyrano(s) de Bergerac
Quiz
La lettre de Cyrano
Recevez toute l'actualité de Cyrano par e-mail : spectacles, éditions, nouveautés, découvertes ...
Abonnez-vous gratuitement !



Edmond Rostand 2018

SORANO 1959 - Marche ou crève

Daniel Sorano et Georges Lautner

Un jeune réalisateur encore inconnu réunit Bernard Blier, Daniel Sorano et Jacques Riberolles pour l'adaptation du roman Otages de Jack Murray. Devenu pour le cinéma Marche ou crève, le film prend la teinte d'un polar noir sur fond d'espionnage.


Jacques Riberolles y est Stefan, un mineur de fond tranquille qui vit heureux avec sa femme Denise. Mais voila, sa vie n'a pas toujours eut l'apparence austère et simple d'un mineur, pendant la guerre il a appartenu aux services secrets. Son chef Lenzy, alias Bernard Blier, voit d'un mauvais ?il le départ de Stefan qu'il fait surveiller. On ne quitte pas les services secrets, on ne les quitte jamais. Stefan a voulu « quitter le métier » mais Milan, son ami de toujours interprété par Daniel Sorano, l'oblige à reprendre du service. Sa mission, rejoindre Lenzy et échanger avec lui de l'argent contre des documents. Stefan refuse, Milan passe d'ami à ennemi et enlève sa femme Denise qu'il ne lui rendra que contre les documents? et l'argent.

Dans cette affaire de repentir, les rôles ne sont jamais définit. Stefan n'a pas toujours était un homme propret dans sa vie, de même que Lenzy agit pour le compte de ses supérieurs. Mais c'est véritablement le rôle de Milan, interprété avec une grande sobriété par Daniel Sorano, qui marque sa différence. En étant d'abord l'ami, pince sans rire mais fidèle, il montre peu à peu un personnage malheureux et dissonant, prêt à tout pour venir à ses fins. Mais ce n'est pas tant l'argent qui fait son attrait, il s'agit plus de comptes à rendre avec le temps ou ils étaient agents secrets durant la guerre. Stefan n'est qu'un pion pour Milan, il a perdu son statut d'ami pour atteindre Lenzy et le voir tomber.

La musique est de Georges Delerue qui a aussi signé Le corniaud, Hiroshima mon amour ou encore Platoon .

Considéré comme le premier vrai film de Georges Lautner, qui n'est pas encore réalisateur des Tontons flingueurs ou du Professionnel, il y a néanmoins déjà toutes ses caractéristiques scénaristiques et filmiques ainsi que son acteur fétiche Bernard Blier.
Le film qui suivra, une année plus tard, marque encore le souhait de Lautner à faire des films sombres et marqués par la guerre. Le sujet d'Arrêtez les tambours est a ce titre clairement inscrit durant la seconde guerre mondiale avec, une fois encore, Bernard Blier et Daniel Sorano au générique.

Cette fois les deux acteurs interprètent deux « gentils » deux hommes face à la guerre, deux points de vue pas forcément tranchés. La guerre est encore présente dans les mémoires en 1960 c'est ainsi que Bernard Blier joue le maire bon et juste d'un village. Il ne prend pas parti de manière directe, il aidera un Anglais en même temps qu'il accueil avec un verre de cognac le major Allemand joué par Lutz Gabor. Au contraire Le Toulousain, le chef d'un groupe résistant incarné par Daniel Sorano, ne représente pas totalement l'homme vertueux. Son personnage est sombre, profondément marqué par la guerre et par ses amitiés. Il combat l'ennemi avec rage et mène des opérations de sabotage sans aucun plaisir. On sent dans le Toulousain toute la contradiction d'un homme qui aurait rêvé d'une vie simple et qui devient le chef d'un groupe de combattants qui lutte pour la liberté. Tout comme pour Marche ou crève, Georges Lautner joue avec les statuts contradictoires qui font que personne n'est jamais complètement méchant ou gentil. Encore une fois Georges Lautner adapte un roman, Le sentier de Michel Prentout qui coécrit le scénario. Daniel Sorano en Toulousain ne se départit jamais d'une solennité, une longue tristesse qui rend compte d'une résistance des premières heures pour vivre et non pas contre les Nazis.
Et si par deux fois Georges Lautner fit appel à Daniel Sorano pour ses premiers films, on peut se prendre à croire que l'association aurait perduré si, deux ans après, Daniel n'avait été emporté par la mort.


Fiche technique de Marche ou crève
Réalisé par Georges Lautner en 1959 d'après « Otages » roman de Jack Murray
Musique de Georges Delerue

Avec
Bernard Blier ? Lenzy
Jacques Riberolles ? Stefan
Daniel Sorano ? Milan
Juliette Mayniel ? Edith
Monique Delannoy ? Claire
Gisèle Sandré ? Denise
Jacques Chabassol ? Emile
Henri Cogan ? Kasper
Georges Lautner ? L'indicateur


Fiche technique de Arrêtez les tambours
Réalisé par Georges Lautner en 1960 d'après « Le sentier » de Michel Prentout
Musique de Georges Delerue

Avec
Bernard Blier ? Docteur Leproux, maire de Courdimanche
Lucille Saint-Simon ? Catherine Leproux
Daniel Sorano ? Le Toulousain
Lutz Gabor ? Le major Allemand
Anne Doat ? Danny
Henri Virlojeux ? le garde-champêtre
Jacques Marin- - M. Gaspard






Page précédente  


  Auteur

Jonathan Izzo

Jonathan Izzo



  Galerie




Publié le 09 / 12 / 2007.


  Outils

  Imprimer       Envoyer


  Retour


  Publicité



© 2005-2019 Atelier Thomas Sertillanges  |  A propos du copyright  |  Liens  |  Contact

Ce site est en constante évolution, au fur et á mesure de mes découvertes, ou des vôtres.
Toute information ou contribution nouvelle sera la bienvenue. Merci d'avance.