Samedi 21 octobre 2017

Actualités
Nouveautés
Cyrano raconte Savinien
Roxane et les autres
Le siècle de Cyrano
Rostand raconte Cyrano
Coquelin, le 1er Cyrano
Edmond Rostand 2018
Sur scènes et sur écrans
Cyrano en 1001 images
Promenades imaginaires
Les films de cape et d'épée
Vos contributions
Les traductions
La bibliographie
La CD et vidéothèque
La boutique de Ragueneau
Musée Cyrano(s) de Bergerac
Quiz
La lettre de Cyrano
Recevez toute l'actualité de Cyrano par e-mail : spectacles, éditions, nouveautés, découvertes ...
Abonnez-vous gratuitement !



Sur scènes et sur écrans

2006- Jacques Weber

Théâtre de la Gaîté-Montparnasse Adaptation

Pour notre bonheur, on retrouve ces deux inséparables, entourés deux comédiens, d'une pianiste et même de Pierre Magnier.




LA REGLE DU JEU

par André Serré



Pour cette reprise de Cyrano par Jacques

Nous avions établi lui et moi une règle du jeu.

Jacques après avoir tant joué ce personnage

Aurait le droit de vouloir jouer

Tous les personnages de la pièce.

Son avidité a tout jouer le conduisait

A jouer Montfleury avec les excès qu'on lui connaît

Quand il se met à imiter un vieil acteur célèbre

Dont il vénère la mémoire, ou bien

A jouer Ragueneau parce qu'il voulait

Absolument et goulûment nous donner

La recette des tartelettes amandines

Puis la duègne , puis de Guiche

Dont l'interprétation dans le film de Rapeneau

lui valut un César.

Très vite aussi Jacques me donna le film muet

Cyrano d'Augusto Génina (1924)

Et j'ai découvert un trésor que nous avons voulu

absolument intégrer au spectacle.

Qui dit film muet

Dit Pianiste d'accompagnement

Et si Jacques voulait pouvoir jouer tous les rôles

Il fallait bien qu'on puisse lui donner la réplique

Deux acteurs sont donc là.

Nous n'avons pas voulu que l'histoire soit forcément

Entière devant nous.

Mais nous avons voulu qu'il y ait tous les « bons morceaux »

La chronologie est respectée.

L'histoire ne nous est pas racontée.

C'est une forme en « majeur » que l'on aurait transcrit

En « mineur » un quatuor.



Le théâtre est au milieu du plateau

c'est un cadre de scène

tout nu

sans époque

il y aurait sûrement eu autrefois

de la dorure

il en reste des traces

mais on voit maintenant le marron

du bois

le théâtre est devenu un bistrot

ou une buvette

il y a des tables

et des chaises

et dans un coin

un piano

quelquefois le samedi soir

quelqu'un s'essaie à chanter

dans un micro

vieux

mais qui nasille encore un peu

pour la nostalgie

des bouts d'un vieux film muet

accompagné au piano

et à la demande générale

la tirade des nez

les tables se remplissent de verres

et les chaises, de derrières,

on cause, on cause,

et les fantômes du théâtre

sont de retour

Montfleury est dans l'embrasure

Du rideau

On le chasse

On répète à l'aide d'une échelle

La scène du balcon



La servante est seule, témoin

De la tristesse d'Arras

Tout se passe en trio

Parce que l'histoire de Cyrano

Est celle d'un trio

Il y a elle, Roxane

Et puis le duo

Les deux en un

Histoire d'une schizophrénie

Histoire de l'impossible

De temps en temps une incartade

L'envie de dire

L'envie de jouer tous les rôles

Alors l'espace de deux scènes

De Guiche apparaît

Et puis le vieux bistrot

Réapparaît

La pianiste avec sa robe à fleur

S'essaie à une réplique

Et puis reprend

Son tricot

Elle volera un chou à la crème

au deuxième acte

fermera les yeux de Christian

au quatrième

sera s?ur Marguerite

au cinq

l'essentiel, le texte

quelques images

d'une poésie volée

entre deux alexandrins

emphatiques

pour croire encore

que ce théâtre là

est bien là et pour longtemps

peut-être.



© André Serré, mai 2005





Page précédente Page suivante


FRANCE


  Galerie












  Lien(s)

»  La Gaîté-Montparnasse


Publié le 25 / 06 / 2006.


  Outils

  Imprimer       Envoyer


  Retour


  Publicité



© 2005-2017 Atelier Thomas Sertillanges  |  A propos du copyright  |  Liens  |  Contact

Ce site est en constante évolution, au fur et á mesure de mes découvertes, ou des vôtres.
Toute information ou contribution nouvelle sera la bienvenue. Merci d'avance.