Vendredi 20 octobre 2017

Actualités
Nouveautés
Cyrano raconte Savinien
Roxane et les autres
Le siècle de Cyrano
Rostand raconte Cyrano
Coquelin, le 1er Cyrano
Edmond Rostand 2018
Sur scènes et sur écrans
Cyrano en 1001 images
Promenades imaginaires
Les films de cape et d'épée
Vos contributions
Les traductions
La bibliographie
La CD et vidéothèque
La boutique de Ragueneau
Musée Cyrano(s) de Bergerac
Quiz
La lettre de Cyrano
Recevez toute l'actualité de Cyrano par e-mail : spectacles, éditions, nouveautés, découvertes ...
Abonnez-vous gratuitement !





15/06/2010 - Cyrano aura-t-il enfin sa propre maison à Bergerac ?

Un appel à projet vient d'être lancé pour créer un lieu dédié au totem local

Article d'Adrien Vergnolle dans Sud-Ouest


Une partie de la collection d'objets liés à Cyrano de Jean-Louis Leclair (ici en 2008). Archives E. D.

Une partie de la collection d'objets liés à Cyrano de Jean-Louis Leclair (ici en 2008). Archives E. D.

Cyrano de Bergerac ? Pas complètement. Car cette saison estivale va encore produire son lot de touristes incrédules : non, Bergerac ne possède pas de musée dédié à son totem théâtral, tout juste deux statues, un magasin de vin en centre-ville et une dizaine de commerces qui ont emprunté la marque de la « généreuse imposture ». Sinon, rien. Pas plus de pinacothèque cyranesque que de verve dans l'insulte du vicomte, ni de « maison » où serait né Hercule Savinien Cyrano dit de Bergerac s'il avait été gascon (mais c'est une autre histoire).

Ceci dit, notre jolie cité de « la verte douceur des soirs sur la Dordogne » a deux autres emblèmes, le vin et le cloître des Récollets. Il suffisait de marier les trois : le Conseil interprofessionnel des vins de la région de Bergerac (CIVRB) vient de lancer un avis d'appel à la concurrence, pour recruter « trois ou quatre » agences spécialisées dans le tourisme pour proposer un projet de « création, de scénographie, d'animation et de gestion » d'un Espace Cyrano, à la Maison des vins. Encore un article dans le vent ? « Il y a déjà une quinzaine de cabinets sur les rangs : ce n'est pas juste une chimère, il y a quelque chose de concret à la clé », précise Vincent Bergeon, le directeur du CIVRB. Le choix serait fait à la fin du mois de décembre.

Objectif : 50 000 visiteurs

Depuis que le pôle viticole a été inauguré en 2009 route d'Eymet, la Maison des vins n'accueille plus qu'un magasin (la vitrine du vignoble) sur le quai, la cave à visiter et un dernier étage de bureaux. Reste l'ancien labo et les salles de dégustation et de conférence, pour un réaménagement en mieux, autour, donc, du cloître. Cyrano, ainsi, donnerait une « dynamique touristique » au monument. Le CIVRB parle d'une « locomotive », « quelque chose de massif », qui attirerait 50 000 visiteurs par an. « L'objectif, c'est de doubler la fréquentation de la Maison des vins, au moins », résume le nouveau président du CIVRB, Michel Delpon.

« C'est la plus belle maison de Bergerac. » Un lieu unique dans la cité, imposant, face au port et à la Dordogne, imbriqué dans le cœur de la vieille ville. L'édifice appartient à l'interprofession, qui a prévu une délégation de gestion au privé. Le cahier des charges est assez ouvert : « L'idée est de créer quelque chose de ludique, familial, qui deviendrait un lieu de passage obligé », explique Vincent Bergeon. « Un attrait pour les touristes et un lieu dont les Bergeracois soient fiers. » La visite durerait « une heure, une heure et demi » et serait liée aux vins de Bergerac, dans une sorte d'aller-retour entre la cave et l'Espace Cyrano. Le mot « musée » est banni.

« Patrimoine immatériel »

L'étude préalable au projet a été financée par le CIVRB et la Communauté de communes de Bergerac pourpre. D'autres collectivités seraient intégrées à terme. « Notre vocation n'est pas de faire du tourisme, mais de faire connaître les vins », explique Vincent Bergeon. L'idée ne tombe pas de la lune de donner un balcon à ce « patrimoine immatériel de Bergerac », comme dit Thomas Sertillanges, ex-journaliste, spécialiste de Cyrano (1) et instigateur depuis dix ans des Amis du musée Cyrano(s). Pierre Roche-Bayard, qui en est membre, est le défenseur de la collection hétéroclite de feu son ami Jean-Louis Leclair, qui pourrait intégrer le futur « espace ». Il a aussi été question de faire de Cyrano l'appel touristique du château de Bridoire, ou d'un complexe œnologique sur le domaine d'Antoine de Corbiac, possible parent du vrai Cyrano. Enfin, cela fait des années que l'on parle d'utiliser les espaces vacants de la Maison des vins, comme lieu pour « celui qui souffle, et qu'on oublie ! ».

(1) www.cyranodebergerac.fr.

© Adrien Vergnolle, Sud Ouest, 04 juillet 2011





Page précédente Page suivante


Publié le 15 / 06 / 2010.


  Outils

  Imprimer       Envoyer


  Retour


  Publicité



© 2005-2017 Atelier Thomas Sertillanges  |  A propos du copyright  |  Liens  |  Contact

Ce site est en constante évolution, au fur et á mesure de mes découvertes, ou des vôtres.
Toute information ou contribution nouvelle sera la bienvenue. Merci d'avance.