Lundi 1 mai 2017

Actualités
Nouveautés
Cyrano raconte Savinien
Roxane et les autres
Le siècle de Cyrano
Rostand raconte Cyrano
Coquelin, le 1er Cyrano
Edmond Rostand 2018
Sur scènes et sur écrans
Cyrano en 1001 images
Promenades imaginaires
Les films de cape et d'épée
Vos contributions
Les traductions
La bibliographie
La CD et vidéothèque
La boutique de Ragueneau
Musée Cyrano(s) de Bergerac
Quiz
La lettre de Cyrano
Recevez toute l'actualité de Cyrano par e-mail : spectacles, éditions, nouveautés, découvertes ...
Abonnez-vous gratuitement !





Lacets de l'imaginaire

"Il n'est de grand amour qu'à l'ombre d'un grand rêve"

Edmond Rostand, Henry James, Georges Simenon ont en commun d'avoir parlé de Bergerac... sans jamais y avoir mis les pieds !


Lorsque dans son Voyage dans la lune, le héros tombe par attraction sur notre satellite, et atterrit sur un pommier, on ne peut y voir un lien trente ans à l'avance avec Newton. Quand le héros explique que son corps s’est retourné à « plus des trois quarts du chemin », on ne peut pas dire que Cyrano a inventé le point de Lagrange avec cent ans d’avance ; et lorsqu’il découvre que l’apprentissage des adolescents sélénites se fait à l’aide de petites boîtes, où tournent des disques que l’on peut changer, on ne peut pas dire qu’il a inventé le lecteur de CD et l’auto- apprentissage avec trois siècles et demi d’avance, etc.


Pour Cyrano, le nom de Bergerac était celui d’un lieu mais pour le Nobel de littérature, l’américain, Henry James dans sa nouvelle Gabrielle de Bergerac, c’est un nom de famille. Cet auteur méticuleux, qui adore Balzac et qui est soucieux de précision ne laisse rien au hasard. Son récit pourrait se passer en Tasmanie ou dans le Mato Grosso ; d’ailleurs, au cours de son long voyage en France en 1884, James ira à Bordeaux, mais ne fera aucun détour par la Dordogne. Mais l’imagination est curieuse : Gabrielle de Bergerac a été publié en 1869 et le Cyrano de Rostand a été créé par Coquelin en 1897. Le héros de Gabrielle de Bergerac s’appelle … Coquelin.


Il ne s’agit pas de faire de Henry James un visionnaire, pas plus qu’on ne saurait dire que Cyrano est l’inventeur du lecteur MP3. Relevons simplement des faits que l’on peut appeler des coïncidences ou des curiosités.


Le Fou de Bergerac de Simenon a connu un grand succès en librairie et à la télévision. Chacun sait le soin du détail et du réalisme qui animait le grand écrivain belge, à tel point que pendant des années on montrait fièrement à Bergerac l’hôtel où il avait séjourné rue neuve, pendant la rédaction du texte. Le roman montre Maigret sautant du train Paris-Bordeaux à la poursuite d’un suspect, puis blessé par balle et hospitalisé …à Bergerac ! Simenon prend plus que des libertés avec la géographie, il n’a jamais séjourné à Bergerac et il a travaillé à partir du plan de la ville lié au guide Michelin de 1932, en commettant d’ailleurs de très nombreuses erreurs.


Un Cyrano qui, sans le savoir ou le vouloir, dessine des rêves dont les vraies racines sont à venir ; un Henry James qui dans un lieu de nulle part, une utopie, glisse le nom d’un héros qui créera réellement une pièce à la gloire du précédent ; un Simenon qui sans avoir fréquenté une ville pas plus que Rostand, ni Cyrano, ni James en assure le renom.


Ainsi la notoriété de Bergerac s’appuie-t-elle sur plusieurs rêves dont elle se nourrit et que parfois elle alimente. Après tout, pourquoi faudrait-il toujours bâtir sur des pierres et confronter sans cesse l’imaginaire au réel ?


Lorsque Chantecler se désespère en s’apercevant que le soleil s’est levé sans qu’il ait chanté, ce n’est pas vers la rigueur de la mécanique céleste que l’ émotion nous porte, mais vers l’illusion écroulée.


« … Il n'est de grand amour qu'à l'ombre d'un grand rêve. »


© Jean-Louis Bossavit

 





Page précédente Page suivante


FRANCE


  Auteur

Jean-Louis Bossavit

Jean-Louis Bossavit



Publié le 11 / 08 / 2010.


  Outils

  Imprimer       Envoyer


  Retour


  Publicité



© 2005-2017 Atelier Thomas Sertillanges  |  A propos du copyright  |  Liens  |  Contact

Ce site est en constante évolution, au fur et á mesure de mes découvertes, ou des vôtres.
Toute information ou contribution nouvelle sera la bienvenue. Merci d'avance.