Mercredi 22 novembre 2017

Actualités
Nouveautés
Cyrano raconte Savinien
Roxane et les autres
Le siècle de Cyrano
Rostand raconte Cyrano
Coquelin, le 1er Cyrano
Edmond Rostand 2018
Sur scènes et sur écrans
Cyrano en 1001 images
Promenades imaginaires
Les films de cape et d'épée
Vos contributions
Les traductions
La bibliographie
La CD et vidéothèque
La boutique de Ragueneau
Musée Cyrano(s) de Bergerac
Quiz
La lettre de Cyrano
Recevez toute l'actualité de Cyrano par e-mail : spectacles, éditions, nouveautés, découvertes ...
Abonnez-vous gratuitement !





La bravoure de Cyrano au service de la Résistance

Deux insignes militaires en apportent la preuve.

Ces deux insignes montrent que la vertu héroïque et patriotique de Cyrano avait retenu l'attention de Résistants qui donnèrent son nom à leur groupe FFI.




Nous mettons les informations suivantes au conditionnel, faute d'avoir réussi à trouver des précisions par les trois sites cités dans les "Sources” de cette page afin d'approfondir le sujet.

Cet insigne bleu proviendrait du Commissariat régional de la zone Pyrénées-Gasgogne. Il serait l'emblème du groupe FFI "Cyrano" formé par les américains en 1944 dans le S-E de la France, à partir de volontaires communistes. Il aurait été trouvé avec un insigne du Groupe Pol-Lapeyre de Casteljaloux.

Il porte la mention "Mon panache" et "250 RI".

Nous ne savons pas si l'autre insigne, sur fond rouge, a la même origine.

Nous avons également trouvé ce récit :

"En août 1944, un certain André Poumellec quittait subrepticement la demeure familiale et rejoignait les formations F.F.I. engagées dans le combat de la Libération, au Dramont puis à Nice où il fit le coup de feu contre la Préfecture, au Cap d'Ail enfin où s'était constitué un groupe important qui s'était mis en évidence en juin 1944 lors de la destruction des rails de chemin de fer à la sortie Est de Monaco.

Celle destruction, réussie, entrait dans le cadre du "plan vert" ("nous nous roulerons dans le gazon") signifiant le sabotage des voies ferrées.

Les allemands avaient installé à Cap d'Ail une ligne de résistance, forte de 400 hommes bien armés. Cent hommes du groupe "Cyrano" commandés par Barsack la prirent à partie, appuyés par des parachutistes américains. Ils la réduisirent le 3 septembre. André Poumellec en était.

Parlant courament l'anglais et connaissant parfaitement la région, il se proposa comme éclaireur aux unités convergeant vers Menton. Il y pénétra, aux côtés du Lieutenant Laporte. Peu après il était envoyé en mission dans le Massif de l'Argentière, près de Chamonix, avant de revenir à Menton. Il désirait officialiser sa situation et s'engager pour la durée de la guerre. comme tant d'autres Mentonnais l'ont fait."

 





Page précédente Page suivante


FRANCE


  Auteur

 Thomas SERTILLANGES

Thomas SERTILLANGES

Lui écrire


  Galerie




  Lien(s)

»  Source 1

»  Source 2

»  Source 3


Publié le 22 / 06 / 2011.


  Outils

  Imprimer       Envoyer


  Retour


  Publicité



© 2005-2017 Atelier Thomas Sertillanges  |  A propos du copyright  |  Liens  |  Contact

Ce site est en constante évolution, au fur et á mesure de mes découvertes, ou des vôtres.
Toute information ou contribution nouvelle sera la bienvenue. Merci d'avance.