Vendredi 20 octobre 2017

Actualités
Nouveautés
Cyrano raconte Savinien
Roxane et les autres
Le siècle de Cyrano
Rostand raconte Cyrano
Coquelin, le 1er Cyrano
Edmond Rostand 2018
Sur scènes et sur écrans
Cyrano en 1001 images
Promenades imaginaires
Les films de cape et d'épée
Vos contributions
Les traductions
La bibliographie
La CD et vidéothèque
La boutique de Ragueneau
Musée Cyrano(s) de Bergerac
Quiz
La lettre de Cyrano
Recevez toute l'actualité de Cyrano par e-mail : spectacles, éditions, nouveautés, découvertes ...
Abonnez-vous gratuitement !



Roxane et les autres

Bellerose, l'Epy, la Beaupré...

Et le théâtre ! Vous l'aimez ?

Viens voir les comédiens.... Heureusement pour elle, la troupe de l'Hôtel de Bourgogne n'est pas toujours en butte aux colères de Cyrano...


Jodelet : Si vous ne me donnez dequoy m'enfariner / Je n'ay plus rien à Vous donner / Car pour dire le mot et faire bonne mine / Il faut aussi avoir de la farine.

Jodelet : Si vous ne me donnez dequoy m'enfariner / Je n'ay plus rien à Vous donner / Car pour dire le mot et faire bonne mine / Il faut aussi avoir de la farine.
Bellerose, directeur de la troupe des Grands Comédiens de l'hôtel de Bourgogne, acteur médiocre selon certains, mais personnage emblématique de la scène parisienne, actif, entreprenant, pour ne pas dire intriguant dans les âpres luttes qui l'opposent aux troupes rivales. Il mène une véritable guerre, nuisant ainsi à plusieurs reprises au Théâtre du Marais, mais c'est en vain qu'il tente de désorganiser la troupe de Molière, en faisant des propositions à ses comédiens. C'est sous son impulsion que la Troupe royale de l'Hôtel de Bourgogne se consacre progressivement au théâtre littéraire.



l'Epy, François Bedeau, est le frère de Jodelet. Egalement comédien, il joua aussi au Marais et chez Molière.



La Baupré, de son vrai nom Madeleine Le Moyne fit également partie de la troupe du Marais et de celle de Molière.



Jodelet, de son vrai nom Julien Bedeau, est le plus célèbre farceur de la première moitié du XVIIe siècle, spécialisé dans les rôles de valets, qui a appartenu aux deux plus grandes troupes de son temps, celle de l'Hôtel de Bourgogne et celle du Marais. Il a, entre autres, tenu cet emploi dans deux comédies de Pierre Corneille, Le Menteur et La Suite du menteur. Mais il fait plus que jouer un rôle et crée un certain type de valet original, poltron, gourmand mais rusé, qui le rend célèbre : Scarron écrit pour lui deux pièces dont le titre en dit long sur la célébrité dont jouit Jodelet : Jodelet ou le Maître valet, et Jodelet duelliste; Thomas Corneille, compose de même un Jodelet prince. Il ne se borne pourtant pas à jouer ce personnage de farce, puisqu'il interprète le rôle principal de Don Japhet d'Arménie, et de Don Bertrand de Cigarral, des deux mêmes auteurs. Il entre chez Molière en pleine gloire, en 1659, pour interpréter le Vicomte de Jodelet, dans Les Précieuses ridicules, mais il meurt l'année suivante.



Page précédente Page suivante


  Galerie






Publié le 17 / 04 / 2005.


  Outils

  Imprimer       Envoyer


  Retour


  Publicité



© 2005-2017 Atelier Thomas Sertillanges  |  A propos du copyright  |  Liens  |  Contact

Ce site est en constante évolution, au fur et á mesure de mes découvertes, ou des vôtres.
Toute information ou contribution nouvelle sera la bienvenue. Merci d'avance.